Quels régimes de pensée nos corps font-ils danser? Que deviennent ces danses sous le regard des autres? Quelles modalités du toucher engendrent les rapports entre exposition de soi et présences des autres, réelles ou imagées? 

Les divers travaux menés cultivent une pratique et une politique de l'attention.

Ils forment dans leur ensemble une sorte d'étude somatique et anthropologique qui trame des situations relationnelles et des figures multiples, sans lieu ni visage fixe, travaillées par la question de l'altérité, et souvent relevant de rapports entre espaces intimes et impact social.